À propos

redivivus : « ramener à la vie » ou « recycler » en latin

Le projet redivivus a débuté en 2016, autour d’un programme de recherche du Ministère de la Culture intitulé « Architecture du XXe siècle, matière à projet pour la ville durable du XXIe siècle » dont l’ambition était de faire émerger des stratégies innovantes d’intervention et des processus de projet adaptés, qui permettraient d’apporter des réponses significatives aux grands défis sociétaux posés par le changement global et à l’enjeu de la transition écologique.

Ce programme national est organisé en deux “volets” successifs, auxquels notre équipe a répondu et été retenue :

Pour le volet 1 (“Capitalisation des connaissances, promotion des expériences”), nous avons réalisé un premier projet de recherche sur 2 ans, intitulé “Les mouvements modernes rattrapés par la marche du durable : leçons, adaptations et invention des lieux du quotidien. Bordeaux -France | Cincinnati – États-Unis”. Nous avons travaillé sur quatre quartiers résidentiels d’après-guerre de l’agglomération bordelaise – Mériadeck, les Aubiers, le Hameau de Noailles et Pontet-Lamartine – et quatre cas américains comparables dans la ville de Cincinnati. Ce projet a consisté en des entretiens avec les habitants volontaires de ces quartiers, avec d’autres acteurs, ainsi qu’en des analyses socio-spatiales et des prises de mesures (thermique, acoustique, luminosité des logements…). Retrouvez ici le descriptif du projet et les publications liées.

– Pour le volet 2 “Expérimentation”, nous poursuivons le projet redivivus autour des premiers résultats obtenus, et sur deux quartiers : le Hameau de Noailles et Pontet-Lamartine. le premier volet a démontré le « potentiel redivivus » des quartiers d’habitat moderne pour leurs habitants. Ils seraient en mesure de participer voire de stimuler la conception spatiale pour une ville souhaitée plus durable. Cependant, des entraves subsistent et des outils méritent d’être développés pour véritablement attester de ce patrimoine comme “matière à projets pour la ville durable”. Notre projet expérimental s’intitule “Réaliser le potentiel REDIVIVUS des quartiers d’habitat moderne : expérimenter des méthodes d’accompagnement au carrefour du patrimoine et de la ville durable”. Il est mené conjointement par les habitants volontaires, les partenaires du projet (villes de Pessac et de Talence, syndics…) sur une période d’un an, et associe des ateliers de travail et des enseignements (à l’ENSAP Bordeaux).